Sur la route de Wiltz et Schoenfels

J’étais au Luxembourg, et qui dit rendez-vous pro, dit petites haltes de 10 minutes. « Pause belles pierres! ».

Pour commencer, je vous présente le château de la ville de Witlz. Château Luxembourgeois de renaissance blanchâtre du XVII qui parait d’un premier coup d’oeil plus austère qu’un château de son voisin français. Du château primitif il ne restent que la vieille tour des sorcières et la tour carrée à l’entrée à gauche (voir panneau « scout »). Cette tour abritait autrefois l’entrée principale que l’on pouvait atteindre par un pont levis. La tour de la sorcière apporte une anecdote intéressante. Outre le fait qu’elle eut été une tour de guet, elle fût également une prison pour toutes femmes hérétiques; dites « sorcières ». Pour avoir visiter cette dernière, je peux vous certifier que le bas étage lugubre émet des ondes assez… angoissantes.

L’eau. Tellement important. Ici bien mit en valeur
La tour de la sorcière
L’entrée de la tour de la sorcière
Son histoire pour vous
Un petit chemin en descendant permet de voir la tour sous un autre angle
L’intérieur de la prison aux sorcières

bty
Une jolie foret verdoyante entours le château

L’histoire du puits

Le plus ancien vestige du château primitif.
L’intérieur de la taverne.

 

 

Après Witlz, je suis descendu au sud en direction du Luxembourg. Sur la route, je me suis arrêté au château de Schoenfels.  Il est grand. Imposant et même Darksoulien. Le château féodal de Schoenfels, sans grande valeur stratégique, fut dénudé de ses fortifications en 1683 par les Français (gloups!). Le château et le village furent incendiés le 22 juin 1690 pendant une querelle entre Th. De Neunheuser et le seigneur du château de l’époque: Brandenbourg. Règle numéro une: on n’énerve pas un seigneur luxembourgeois

beurk, des araignées ENORMES

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *